Candidats libres   Descriptifs   Oeuvres intégrales   L'entretien EAF  Coaching scolaire    Lycées français à l'étranger 

Les annales 2018  -  L'actualité du bac 2018 - Bac 2019  

Plan possible en deux axes pour l'oral de l'EAF sur un passage d' Hernani de Victor Hugo

D'un personnage inquiet à un personnage qui médite. Un langage qui mime la progression du roi.

Du francais a la philo

 

 

 

Commentaire littéraire : Trouver un plan pour faire un commentaire pour l'oral de français, Victor Hugo Hernani

Séquence théâtre

 

 

TEXTE 
Ah ! Le peuple ! océan ! Onde sans cesse émue, 
Où l'on ne jette rien sans que tout ne remue ! 
Vague qui broie un trône et qui berce un tombeau ! 
Miroir où rarement un roi se voit en beau ! 
Ah ! Si l'on regardait parfois dans ce flot sombre, 
On y verrait au fond des empires sans nombre, 
Grands vaisseaux naufragés, que son flux et reflux 
Roule, et qui le gênaient, et qu'il ne connaît plus ! 
- Gouverner tout cela ! - Monter, si l'on vous nomme, 
A ce faîte ! - Y monter, sachant qu'on n'est qu'un homme ! 
Avoir l'abîme là ! … Pourvu qu'en ce moment 
Il n'aille pas me prendre un éblouissement ! 
Oh ! D’états et de rois mouvante pyramide, 
Ton faite est bien étroit ! - Malheur au pied timide ! 
A qui me retiendrai-je ? … - Oh! Si j'aillais faillir 
En sentant sous mes pieds le monde tressaillir 
En sentant vivre, sourdre et palpiter la terre ! 
- Puis, quand j'aurai ce globe entre mes mains, qu'en faire ? 
Le pourrai-je porter seulement ? Qu'ai-je en moi ? 
Être empereur ! Mon dieu ! J'avais trop d'être roi ! 
Certes, il n'est qu'un mortel de race peu commune 
Dont puisse s'élargir l'âme avec la fortune. 
Mais moi ! Qui me fera grand ? Qui sera ma loi ? 
Qui me conseillera ? … - 
Il tombe à genoux devant le tombeau. 
Charlemagne ! C'est toi ! 
Ah ! Puisque Dieu, pour qui tout obstacle s'efface, 
Prend nos deux majestés et les met face à face, 
Verse-moi dans le cœur, du fond de ce tombeau, 
Quelque chose de grand, de sublime et de beau ! 
Oh ! Par tous ses côtés fais-moi voir toute chose ! 
Montre-moi que le monde est petit, car je n'ose 
Y toucher. Montre-moi que sur cette Babel 
Qui du pâtre a César va montant jusqu'au ciel, 
Chacun en son degré se complaît et s'admire, 
Vois l'autre par-dessous et se retient d'en rire. 
Apprends-moi tes secrets de vaincre et de régner, 
Et dis-moi qu'il vaut mieux punir que pardonner ! 
- N'est-ce pas ? S'il est vrai qu'en son lit solitaire 
Parfois une grande ombre, au bruit que fait la terre, 
S’éveille et que soudain son tombeau large et clair 
S'entrouvre, et dans la nuit jette au monde un éclair ; 
Si cette chose est varie, empereur d'Allemagne, 
Oh ! Dis-moi ce qu'on peut faire après Charlemagne ! 
Parle, dût en parlant ton souffle souverain 
Me briser sur le front cette porte d'airain ! 
Ou plutôt, laisse-moi seul dans ton sanctuaire 
Entrer ; laisse-moi voir ta face mortuaire ; 
Ne me repousse pas d'un souffle d'aquilons ; 
Sur ton chevet de pierre accoude-toi. Parlons. 

PLAN POSSIBLE

I. D'un personnage inquiet... 
1) Un personnage agité 
2) Un personnage incertain quant à sa légitimité 
 


II. ...a un personnage qui médite 
1) convocation d'une figure tutélaire (=exemplaire) 
2)Un langage qui mime la progression du roi 
3)Un appel a l'illumination 
 


III. Un appel a une nécessaire transcendance 
1)Une remise en question de la figure royale 
2)Une posture de l’écoute 
3) Capable d'entendre un message d'outre-tombe 
 

Du francais a la philo

  Plus de détails 

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 02/03/2018