Benjamin Péret, Les rues molles, Dormir, dormir dans les pierres. Quel plan choisir pour un commentaire littéraire?

La nature revisitée, poétisation et renouvellement en poésie avec les Rues molles, Dormir, dormir dans les pierres de Benjamin Péret

Du francais a la philo

 

 

 

 

 

  • « Les rues molles »
  • Dormir, dormir dans les pierres, Benjamin Péret

  • Quel plan pour un commentaire littéraire?  

Séquence poésie

Les rues molles comme des gants

Les gares aux gestes de miroir

Les canaux dont les berges tentent vainement de saluer

les nuages

et le sable

le sable qui est gelé comme une pompe

et projette au loin ses tentacules de cristal

Tous ses tentacules n'arriveront jamais à transformer

le ciel en mains

Car le ciel s'ouvre comme unr huître

et les mains ne savent que se fermer sur les poutres des mers

qui salissent les regards bleus des squales

voyageurs parfumés

voyageurs sans secousses

qui contournent éternellement les sifflements avertisseurs

des saules.

benjamin Péret, dormir dormir dans les pierres

Plan possible pour un commentaire : 

 

Du francais a la philoPlus de détails 

 

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 02/03/2018